Le VC roumain Early Game Ventures lance Early Game Ventures Fund II à 60 M€ : en savoir plus

Early Game Ventures (EGV), une société de capital-risque basée à Bucarest, a annoncé jeudi le lancement d'un nouveau fonds de 60 millions d'euros – Early Game Ventures Fund II, pour investir dans les startups en phase de démarrage dans les PECO.

Le fonds a reçu 30 millions d'euros du Fonds européen d'investissement pour la relance, financé par le Plan national pour la reprise et la résilience dans le cadre du programme Next Generation EU.

« Ce nouveau fonds est une confirmation que nous avons fait du bon travail avec le Fonds I : nos sorties ont jusqu'à présent un TRI de 45 %. Un grand merci à nos LP des deux fonds pour leur confiance », déclare Cristian Munteanu, associé directeur d'EGV.

Le nouveau fonds investira dans des startups technologiques en phase de démarrage. Ce fonds poursuivra la thèse du premier fonds Early Game et se concentrera sur des domaines tels que la cybersécurité, les logiciels d'entreprise et les applications d'IA.

Les investissements seront répartis entre les startups roumaines et le reste entre les startups européennes ou autres.

Dan Calugareanu travaille actuellement en tant que partenaire dans les deux fonds gérés par Early Game. Avant cela, il a été président de Tech Angels et a travaillé comme investisseur providentiel.

Florin Visa, qui possède 24 ans d'expérience dans les investissements en capital-investissement, le capital-risque, les fusions et acquisitions et le financement d'entreprises dans les PECO, a rejoint Early Game lors des négociations initiales pour le deuxième fonds.

Early Game Venture : investir dans des startups en phase de démarrage

Fondée par Cristian Munteanu, Early Game Venture investit dans des startups qui relancent de nouvelles industries sur les marchés émergents européens.

EGV gère également un accélérateur de conciergerie, accueillant seulement 5 à 6 startups par an pour un programme très intensif et sur mesure. Au stade de l'accélérateur, le capital-risque investit entre 50 000 et 200 000 euros en échange de 5 à 15 pour cent d'actions ordinaires.

Au cours du cycle de financement de série A, le capital-risque idéal pour les investissements en phase d'amorçage est de 500 000 €, mais ils sont prêts à investir jusqu'à 4 500 000 € dans une entreprise si l'opportunité en vaut la peine.

Outre le financement, le capital-risque aide les entreprises à

  • Accès à des investisseurs et partenaires en Europe et aux États-Unis
  • Talent et rétention
  • Développement des affaires
  • Construire un bon partenariat
  • Promouvoir et développer les marques
  • Stratégie opérationnelle