Le Groupe BEI dévoile un financement en fonds propres de 200 millions d'euros pour soutenir les startups et les PME grecques : en savoir plus

La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé mardi 14 mai qu'elle travaillait avec la République hellénique pour soutenir les startups et les PME dans les domaines des sciences de la vie, de la santé et du développement durable.

Le Fonds européen d'investissement (FEI), qui fait partie du Groupe BEI, gérera 200 millions d'euros provenant des fonds structurels européens et des ressources nationales avec un nouveau mandat de fonds propres.

Le Fonds européen d'investissement (FEI) fait partie du Groupe de la Banque européenne d'investissement. Sa mission principale est de soutenir les micro, petites et moyennes entreprises européennes en les aidant à accéder au financement.

Le FEI conçoit et développe des instruments de capital-risque et de croissance, de garanties et de microfinance ciblant spécifiquement ce segment de marché.

Un meilleur accès au financement par actions vital

Les startups et PME grecques des secteurs des sciences de la vie, de la santé et du développement durable bénéficieront d'un meilleur accès au financement d'investissement dans le cadre de ce nouvel accord de participation géré par le FEI, qui fait partie du groupe de la Banque européenne d'investissement (BEI).

Dans le cadre de cet accord, le FEI gérera 200 millions d’euros de fonds de la politique de cohésion de l’UE et de ressources nationales afin de fournir un financement en fonds propres pour les investissements de financement à risque dans le pays.

Le mandat de financement par actions, signé aujourd'hui à Athènes par le vice-président de la BEI Ioannis Tsakiris, le ministre délégué aux Finances Nikos Papathanasis et la directrice générale du FEI, Marjut Falkstedt, vise à aider les entreprises axées sur l'innovation dans les secteurs ciblés à avoir un meilleur accès à des financements par actions essentiels.

Cela les aidera à devenir plus compétitifs et à exploiter pleinement leur potentiel de croissance.

« Le Groupe BEI possède une vaste expérience dans le déploiement de fonds de cohésion pour mobiliser des ressources privées et accélérer les investissements dans l'économie réelle », déclare Tsakiris.

« Les instruments financiers sont essentiels à cet égard ; ils exploitent les capitaux privés pour soutenir les entreprises les plus dynamiques et les plus prometteuses d’Europe, tandis que leur nature renouvelable permet d’utiliser au mieux les rares ressources publiques. Le Groupe BEI soutient l’écosystème grec du capital-risque et du capital-investissement depuis ses débuts en 2009 ; nous sommes fiers d’avoir contribué de manière déterminante à sa construction et à son développement. Les initiatives qui lui succèdent, comme Equifund II, ciblant le financement par capitaux propres dans des secteurs prometteurs de l'économie grecque tels que les sciences de la vie, continueront à jouer un rôle important dans la promotion de la cohésion, le développement de la croissance des entreprises innovantes en Grèce et le renforcement de la compétitivité dans l'ensemble de l'UE. ajoute Tsakiris.

EquiFund II : combler le déficit de financement et cibler les investissements

Le mandat actions vise à soutenir les équipes de gestion de fonds dans les secteurs des sciences de la vie, de la santé et du développement durable. Il comblera un déficit de financement et ciblera les investissements dans toutes les classes d’actifs, depuis les investissements de pré-amorçage jusqu’aux investissements de croissance.

EquiFund II succède au mandat actions EquiFund signé en 2016 et financé par les ressources des fonds structurels et d'investissement européens (FESI).

Il a fourni un financement par actions à des entreprises et des entreprises innovantes à tous les stades d’investissement et dans tous les secteurs de l’économie.

Falkstedt déclare : « Nous sommes ravis d'annoncer le lancement d'EquiFund II, qui représente la poursuite de notre partenariat fructueux avec le gouvernement grec pour favoriser l'écosystème croissant des startups en Grèce.

« Cette nouvelle initiative reflète notre objectif commun de soutenir sans relâche des entrepreneurs ambitieux à fort potentiel de croissance, tout en stimulant l'innovation, la compétitivité, la durabilité sociale et l'emploi, cette fois avec un accent spécifique sur les secteurs des sciences de la vie et de la durabilité sociale. Ces zones sont parmi les plus dynamiques de l’économie grecque et notre soutien continu vise à accélérer encore leur développement », ajoute Falkstedt.

EquiFund est reconnu au niveau de l'Union européenne comme un exemple réussi de financement par actions soutenu par les Fonds ESI, aidant les PME à développer des technologies compétitives à l'échelle mondiale.

Papathanasis déclare : « L'expansion du périmètre de financement et le soutien plus large de l'entrepreneuriat, en particulier des petites et moyennes entreprises et des startups, surtout lorsqu'elles sont actives dans l'innovation et la durabilité, sont une priorité de la politique économique du gouvernement, pour combler le déficit d'investissement. causée par la crise, les tendances à l'extraversion et le changement à long terme du modèle de production du pays »,

« Dans ce sens, beaucoup de choses se sont passées ces dernières années, mais nous ne faisons pas preuve de complaisance. Les défis de la nouvelle ère sont continus et la coopération avec des organisations européennes telles que le Groupe BEI renforce notre choix de ne pas gaspiller un seul euro des ressources disponibles, pour une économie encore plus compétitive, pour une société plus cohésive, avec plus et mieux – des emplois rémunérés pour tous nos concitoyens », ajoute Papathanasis.