Le fabricant suédois de véhicules électriques Polestar obtient 877 millions d'euros de financement externe : en savoir plus

Polestar, basée à Göteborg, une entreprise de véhicules électriques haut de gamme, a annoncé mercredi avoir obtenu 950 millions de dollars (environ 877 millions d'euros) sous forme de facilité de prêt sur trois ans.

Le financement a été fourni par 12 grandes banques internationales, dont BNP Paribas, Natixis, Standard Chartered, BBVA, HSBC et SPDB.

La société suédoise compte utiliser les fonds levés pour financer sa prochaine étape de développement, qui couvre ses besoins de financement.

La trésorerie au bilan au 31 décembre 2023 s'élevait à environ 770 M$ (environ 710 M€), précise la société.

Thomas Ingenlath, PDG de Polestar, déclare : « L'obtention d'un financement auprès d'un syndicat de banques mondiales reflète le soutien de nos partenaires au parcours de croissance de Polestar. Grâce au soutien financier total de Geely et à l'accès à une technologie innovante et à une expertise en ingénierie, nous avons renforcé notre chemin vers l'équilibre des flux de trésorerie visé en 2025. »

Feuille de route de Polestar

L'accord de financement sera accompagné d'un programme d'efficacité complet de Polestar, qui comprend une suppression de 10 % des emplois depuis la mi-2023 et une suppression supplémentaire de 15 % cette année.

La société a réalisé des progrès significatifs vers son plan d'affaires renforcé et ses objectifs pour 2025, notamment en atteignant l'équilibre des flux de trésorerie, un volume annuel de plus de 155 000 et une marge brute de l'ordre de 15 %.

Dans le même temps, Polestar a pu élargir sa gamme de modèles avec deux SUV à forte marge.

Les ventes de la Polestar 4 s'accélèrent dans le monde entier : la Polestar 3 a désormais démarré sa production en Chine et a également terminé ses essais de production en Caroline du Sud, aux États-Unis.

La production de prototypes de la Polestar 5, une GT aux performances progressives, s'accélérera également en 2024.

Polestar a récemment annoncé une nouvelle structure d'actionnariat qui fournira une base solide pour le développement commercial ultérieur de la marque.

Dans le cadre de la nouvelle structure, Geely Sweden Holdings deviendra le deuxième actionnaire, tandis que Volvo Cars conservera une participation de 18 pour cent.

Daniel Li, PDG du groupe Geely Holding et membre du conseil d'administration de Polestar, déclare : « En tant que partenaire stratégique et actionnaire direct de Polestar, Geely continuera à fournir un soutien opérationnel et financier complet à la marque emblématique de voitures de performance à l'avenir. Nous conserverons nos actions dans Polestar et avons l'intention de participer à de futures activités de financement lorsque cela sera nécessaire. Polestar aura un accès complet aux technologies et à l'expertise en ingénierie de Geely Holding pour atteindre ses objectifs de croissance mondiale.

Polestar : constructeur de véhicules électriques haut de gamme et performants

Fondé en 2017 par Volvo Cars et Zhejiang Geely Holding, Polestar est un constructeur mondial de véhicules électriques haut de gamme purement performants. Polestar prévoit de proposer une gamme de cinq véhicules électriques performants d’ici 2026. L’entreprise vise à produire une voiture véritablement neutre sur le plan climatique d’ici 2030.

La Polestar 1 est une GT hybride de performance électrique à faible volume avec une carrosserie en fibre de carbone produisant 609 ch et 1 000 Nm de couple. Il dispose d’une autonomie en électrique uniquement de 124 km (WLTP).

La Polestar 2, la fastback électrique performante, a été lancée en 2019.

Polestar 3, le SUV de l’ère électrique, lancé fin 2022.

Polestar 4, le SUV coupé transformé, sera lancé par phases jusqu'en 2023 et jusqu'en 2024.

La Polestar 5, une GT électrique à quatre portes, et la Polestar 6, un roadster électrique, arriveront bientôt.

« Cela marque une nouvelle phase dans l'activité de Polestar », déclare Thomas Ingenlath. « Les efforts de ces dernières années portent leurs fruits : nous avons amélioré notre base de coûts, obtenu des financements et intensifié notre offensive produits. Les deux SUV renforcent désormais la marque, ciblent l’un des segments à la croissance la plus rapide du secteur et nous positionnent pour une forte croissance des volumes et une progression de la marge bénéficiaire à partir du second semestre 2024 », ajoute Ingenlath.