La startup française de biowearables Metyos lève 2,3 millions d'euros en pré-amorçage : en savoir plus

Metyos, basée à Paris, une startup de technologie médicale luttant contre l'insuffisance rénale chronique (IRC), a annoncé avoir obtenu 2,3 ​​millions d'euros lors d'un cycle de financement de pré-amorçage.

L'investissement a été mené par Cenitz avec la participation de KIMA Ventures, Advans Lab et Bpifrance, ainsi que le soutien de médecins, d'investisseurs providentiels de l'assurance maladie et de chefs d'entreprise d'Implicity, Deepmind et Nabla.

Frédéric Picq, co-fondateur de Cenitz, déclare : « Notre investissement dans Metyos a été motivé par son impressionnante équipe fondatrice, un besoin clair et croissant du marché et le potentiel de sa technologie qui change la vie. »

«Alex et Olga apportent un mélange d'esprit entrepreneurial et d'expertise technique rare et inestimable dans le domaine des technologies médicales. Leurs antécédents et leur passion pour l’innovation en matière de soins de santé sont évidents dans les progrès déjà réalisés par Metyos.

« Nous voyons une opportunité importante chez Metyos, non seulement en raison de son approche révolutionnaire en matière de prise en charge de l'IRC, mais aussi parce qu'il représente l'avenir des soins de santé – un avenir où la technologie et l'expérience humaine s'unissent pour offrir de meilleurs soins proactifs pour tous », ajoute Picq.

Une startup de dispositifs médicaux travaillant sur des biocapteurs portables connectés

Metyos vise à transformer la gestion des maladies rénales chroniques (IRC) grâce à son capteur et sa plateforme bioportables, fournissant des lectures de biomarqueurs en temps réel aux médecins pour surveiller la fonction rénale et permettre aux patients de prendre eux-mêmes soin.

Alors que l’IRC touche 10 % de la population et constitue une cause majeure de décès, Metyos cherche à gérer les symptômes de manière proactive et à ralentir la progression de la maladie, au bénéfice à la fois des patients et des systèmes de santé.

Metyos, fondée par le PDG Alexandre Boulanger et la CTO Olga Chashchina, vise à transformer la vie de plus de 800 millions de patients atteints d'IRC dans le monde.

L'entreprise est portée par ses fondateurs : le PDG Alexandre Boulanger et la CTO Olga Chashchina. Boulanger, un entrepreneur en série dans le domaine des technologies médicales, a précédemment fondé et développé Wandercraft, connu pour sa technologie pionnière d'exosquelette des membres inférieurs approuvée par la FDA et marquée CE.

Le Dr Chashchina, titulaire d'un doctorat en génie biomédical et d'un sens des affaires de McKinsey et d'un MBA, apporte à l'équipe son expertise en matière de biocapteurs.

Utilisation du capital

Le financement obtenu par Metyos sera alloué au progrès de sa technologie portable, en mettant l'accent sur la progression des essais cliniques en vue de l'autorisation de la FDA.

Actuellement, la société recrute activement des participants pour des essais cliniques afin d'améliorer et de valider sa technologie biowearable.

Le co-fondateur Boulanger déclare : « Notre mission chez Metyos est de faire évoluer les soins de santé des soins réactifs vers une gestion proactive des maladies. »

« Un avenir de soins de santé où des millions de patients atteints d’IRC sont habilités à prendre le contrôle de leur santé et où ils peuvent accéder à une détection précoce et à des interventions personnalisées qui peuvent leur sauver la vie.

« Ce financement, ainsi que le soutien et la confiance des brillants investisseurs qu’il apporte, contribueront à faire de cet avenir une réalité et contribueront à changer la vie de tant de patients et de professionnels de la santé dans le monde. »