La startup estonienne Arbonics obtient 5,5 millions d'euros pour faire évoluer sa plateforme d'élimination du carbone forestier

Arbonics, basée à Tallinn, une startup de technologie climatique, a annoncé vendredi avoir obtenu 5,5 millions d'euros lors d'un cycle de financement d'amorçage auprès de NordicNinja, Plural et Tilia Impact Ventures.

Le dernier tour de table porte le total levé par la société estonienne à 7,3 M€.

Le dernier investissement permettra à Arbonics d'élargir son portefeuille de produits, de développer son équipe et de couvrir 50 % des forêts européennes l'année prochaine.

Le financement permettra à Arbonics de mener d'autres évaluations d'impact sur la biodiversité, d'élargir son équipe et de lancer un comité consultatif scientifique en collaboration avec des scientifiques de premier plan.

Kristjan Lepik, PDG d'Arbonics, déclare : « Grâce à ce récent financement, nous sommes sur le point d'avoir un impact significatif, non seulement en tant qu'entreprise mais aussi en tant que catalyseur d'un changement significatif. Cette année a été difficile pour les marchés du carbone, et des inquiétudes existent autour du marché volontaire du carbone, mais c'est exactement ce dont il avait besoin pour mûrir. Cela a prouvé à quel point il est important que le marché soit plus transparent et plus éprouvé pour les projets de carbone forestier, et chez Arbonics, c'est ce que nous construisons. Notre pile technologique est conçue pour élever le secteur des déménagements basés sur la nature, en établissant une nouvelle norme pour ce qui peut être réalisé lorsque les forêts et la technologie fonctionnent en harmonie.

Interface Arbonique
Crédits image : Abronics

Arbonics : créer une plateforme évolutive d'élimination du carbone forestier

Fondée en 2022 par Kristjan Lepik et Lisett Luik, Arbonics construit la plateforme de carbone forestier de la plus haute qualité pour lutter contre le changement climatique.

Pour ce faire, l’entreprise développe un outil unique basé sur des données et des données scientifiques pour calculer à distance la pertinence et l’impact des projets de boisement.

La plateforme Arbonics combine plus de 30 couches de données – des capteurs sur le terrain aux relevés de sol et à l'imagerie satellite – avec une expertise interne en matière d'écologie et de foresterie pour calculer à distance et avec précision le potentiel d'élimination du carbone des terres dans les pays européens.

Il peut tout déterminer, depuis quels arbres sont nécessaires pour atteindre le potentiel de la terre jusqu'à établir leur impact carbone en quelques secondes.

L'entreprise affirme avoir déjà débloqué de nouvelles sources de revenus pour 4 000 propriétaires fonciers en analysant plus de 200 000 hectares et en plantant plus de quatre millions d'arbres sur plusieurs marchés européens.

D'ici fin 2024, il prévoit de couvrir 50 pour cent de la forêt européenne.

La plateforme entretient des partenariats stratégiques avec des institutions comme Swedbank, qui a lancé un produit avec Arbonics pour financer la plantation de nouvelles forêts.

Les investisseurs

Fondé en tant que coentreprise nippo-européenne entre JBIC IG Partners et BaltCap, NordicNinja est un fonds de capital-risque dirigé par un fondateur et un opérateur qui aide les startups à résoudre les problèmes les plus difficiles de la société grâce aux technologies les plus innovantes.

Rainer Sternfeld, associé directeur chez NordicNinja, déclare : « Arbonics est exactement le genre de solution innovante, évolutive et durable que nous recherchons chez NordicNinja. L’entreprise dispose de la technologie, de la compréhension du marché, de la vision et de l’équipe nécessaires pour faire une différence significative. Nous considérons que les Arbonics ont le potentiel de conquérir le marché dans ce secteur crucial. C'est pourquoi nous avons parié fortement sur leur avenir et celui de notre planète.

Plural est une plate-forme de démarrage mise en place par des fondateurs et des opérateurs expérimentés pour les fondateurs ayant pour mission de changer le monde grâce à la technologie.

Taavet Hinrikus, associé chez Plural, déclare : « Bien que de nombreux nouveaux projets soient lancés sur l'élimination technologique du carbone, ces solutions prennent du temps. Un luxe que nous n'avons pas. Si nous prenons les technologies et donnons du pouvoir à la nature comme le fait Arbonics, des solutions évolutives peuvent être mises en place dès cette décennie.