La société norvégienne de technologie profonde sensiBel obtient 7 millions d'euros de Sennheiser et d'autres : en savoir plus

SensiBel, une société norvégienne de deep tech développant des microphones MEMS de nouvelle génération, a annoncé mercredi avoir obtenu 7 millions d'euros dirigés par Sennheiser.

Les investisseurs existants, dont TRUMPF Venture, Skagerak Capital, Investinor, SINTEF Venture, MP Pensjon et Halden Kommunale Pensjonskasse, ont également participé au tour de table.

L'entreprise utilisera les fonds pour accroître la production et investir dans l'évolutivité.

Dirigé par Sverre Dale Moen, sensiBel a développé des microphones optiques MEMS qui démontrent un changement générationnel dans la qualité sonore malgré leur taille miniature.

sensiBel affirme que ses microphones miniatures permettent une expérience nouvelle et améliorée dans des domaines d'application tels que l'électronique grand public, l'automobile, les solutions de conférence et les dispositifs médicaux.

« sensiBel partage la même vision que Sennheiser et nous sommes fiers d'accueillir Sennheiser en tant qu'investisseur », déclare Sverre Dale Moen, PDG de sensiBel. Il poursuit : « Nous pensons qu’un investissement d’une société audio aussi réputée témoigne des mérites de la technologie et du potentiel de la technologie MEMS optique pour façonner l’avenir des microphones miniatures. »

sensiBel : fabrique des microphones optiques MEMS

La technologie sensiBel utilise des ondes lumineuses pour mesurer le mouvement du diaphragme.

Contrairement aux microphones MEMS conventionnels qui mesurent un champ électrique entre le diaphragme mobile et une plaque arrière, le système optique de SensiBel utilise un laser pour générer des faisceaux lumineux qui sont projetés sur la membrane du microphone et réfléchis sur un photodétecteur.

Les faisceaux réfléchis sont capturés et traités numériquement dans un circuit intégré spécifique à une application (ASIC).

Cette technologie permet au microphone de mesurer de très petits mouvements, capturant ainsi des niveaux de bruit très faibles, même en cas de niveau élevé de bruit de fond fort.

De plus, le microphone optique MEMS peut résister à des niveaux de pression acoustique élevés, offrant une large plage dynamique aux utilisateurs. Cette technologie génère une qualité sonore nettement meilleure que les solutions MEMS précédentes du marché. Il est livré avec une spécification de 80 dBA SNR (14 dBA bruit de fond), une plage dynamique de 132 dB, une sortie numérique 24 bits et une faible consommation d'énergie, tout en étant compact.

« Nous voulons croître de manière durable en tant qu’entreprise. Outre les investissements dans nos activités existantes, cela comprend également des investissements dans des domaines d'avenir prometteurs en dehors de notre entreprise, à condition qu'ils correspondent bien à notre entreprise et à notre vision », explique le co-PDG Daniel Sennheiser. Andreas Sennheiser ajoute : « La technologie MEMS optique innovante de sensiBel constitue clairement ce type de domaine émergent prometteur. En tant qu’investisseurs, nous sommes impatients de contribuer activement à ce développement révolutionnaire.