La plateforme de location de motos basée à Amsterdam, MotoShare, reprend ses activités après sa faillite : en savoir plus

MotoShare, une plateforme de location de motos basée à Amsterdam, a annoncé avoir repris ses activités après avoir déposé son bilan le 21 décembre 2023.

Depuis le 1er février 2024, MotoShare a commencé ses locations de motos, assurant une continuité transparente des services pour les motocyclistes utilisant la plateforme MotoShare familière.

Daan van der Wal, PDG et fondateur, déclare : « Ces dernières semaines, la communauté et les partenaires ont apporté un énorme soutien pour travailler au redémarrage. En concertation avec le syndic, la relance a été orchestrée avec succès le 19 janvier 2024. »

Les principales parties prenantes, notamment les sociétés de location privées et professionnelles, ainsi que des collaborateurs essentiels comme Combi Motors Insurance, ont exprimé leur soutien à la relance.

Les transactions financières sur la plateforme seront conformes à la réglementation européenne PSD2, les revenus locatifs étant canalisés via un compte tiers agréé sous la supervision de la Banque centrale néerlandaise.

MotoShare : de la faillite à la feuille de route pour 2024

MotoShare a été lancé début 2016 en tant que plateforme de location peer-to-peer pour les passionnés de moto, et cela s'est avéré être un succès. L'entreprise néerlandaise a entamé un partenariat stratégique avec un grand nombre d'entreprises, d'importateurs et de fabricants de motos.

Daan van der Wal ajoute : « En 2023, près de 10 000 motocyclistes ont loué une moto dans l'un des plus de 1 500 magasins de motos privés ou affiliés aux Pays-Bas. Une excellente base pour des opérations saines et une continuité pour l’avenir.

Encouragé par les résultats aux Pays-Bas en 2020, MotoShare s'est également lancé dans la location en Espagne et en France. Cependant, le déploiement et la commercialisation en dehors des Pays-Bas se sont avérés coûteux et le volume des résultats locatifs n'a pas été au rendez-vous.

Les dépenses liées à l'expansion internationale ont pesé sur les résultats des activités aux Pays-Bas et peu avant Noël 2023, la faillite est devenue inévitable.

Daan van der Wal conclut : « En 2024, l'accent sera entièrement mis sur le marché néerlandais, le service personnalisé et la promotion puissante des partenaires affiliés. Le temps, l'argent et l'énergie consacrés au cours des années précédentes à l'expansion internationale et à la levée d'investissements peuvent désormais être consacrés à la gestion de l'entreprise aux Pays-Bas, ce dont MotoShare bénéficiera certainement.