Felyx d'Amsterdam annonce une fusion avec Cooltra de Barcelone dans un contexte de difficultés financières croissantes

Felyx, basée à Amsterdam, une société de solutions partagées pour les cyclomoteurs électriques, a annoncé mardi la fusion avec la société espagnole Cooltra.

Basée à Barcelone, Cooltra a été fondée en 2006 pour offrir une mobilité à deux roues plus durable aux touristes et aux résidents.

En quelques années, Cooltra a connu une expansion significative, passant de 50 vélos en location et un bureau à Barcelone à une flotte de 21 000 véhicules, plus de 100 points de location dans toute l'Europe et plus de 400 employés.

En plus de la location de motos à court et à long terme, Cooltra propose actuellement des locations d'entreprise, la gestion de flotte pour les entreprises et les institutions publiques, ainsi qu'un nouveau service de vélos publics pour les municipalités.

« Alors que nous étudions continuellement le marché à la recherche d'opportunités de croissance dans le domaine de la mobilité électrique partagée, nous sommes très enthousiasmés par cette étape particulière », déclare Timo Buetefisch, PDG et co-fondateur de Cooltra.

« Un partenariat avec Felyx ne consiste pas seulement à étendre notre territoire ; il s'agit d'unir nos forces avec une entreprise respectée et accomplie aux Pays-Bas et en Belgique. Nous sommes impatients de travailler ensemble, en combinant nos forces et nos connaissances pour progresser vers notre objectif commun : devenir le principal fournisseur de solutions de mobilité à deux-roues en Europe.

La fusion

Cependant, les deux sociétés continueront à proposer leurs services sous leurs marques et resteront actives dans les villes actuelles (Cooltra en Espagne, en Italie, en France et au Portugal ; et felyx aux Pays-Bas et en Belgique).

Grâce à cette fusion, felyx continuera à offrir son service dans les villes néerlandaises et belges et, ensemble, les parties desserviront les quatre plus grands marchés européens :

  • Espagne avec 7,9 millions de trajets par an
  • Les Pays-Bas avec 7,3 millions
  • La France avec 4,2 millions
  • L'Italie avec 3,8 millions de trajets

Avec cet accord, le groupe proposera une flotte de 28 000 véhicules, dont 16 000 véhicules électriques partagés, dans plus de 30 villes de neuf pays européens.

Les deux opérateurs compteront plus de 3,5 millions d'utilisateurs, plus de 50 % de part de marché et seront présents dans les grandes villes européennes telles que Barcelone, Madrid, Rome, Milan, Paris, Lisbonne, Bruxelles, Rotterdam et La Haye.

felyx : Fournir un transport alternatif durable

Fondée en 2017 par Quinten Selhorst et Maarten Poot, felyx prétend remodeler la mobilité urbaine en offrant à tous un transport durable et efficace – une solution de cyclomoteur électrique partagé.

felyx vise à relier les gens grâce à des trajets pratiques, respectueux de l'environnement et partagés, donnant à chacun la liberté de se déplacer dans un environnement urbain plus vert et rendant la ville plus vivable.

Avec une flotte de plus de 6 000 cyclomoteurs électriques, l'entreprise opère dans plus de 13 villes et dessert plus d'un million d'utilisateurs enregistrés.

Actuellement, Felyx domine le marché du Benelux en termes de taille de flotte. Et la décision de vendre ses activités allemandes intervient après que l'entreprise a décidé de se concentrer sur son expansion dans tout le Benelux.

« Cette fusion marque une étape importante pour felyx dans un marché en rapide consolidation. Conscients de la nécessité d'un partenaire solide pour consolider notre position, nous étions en discussions avec Cooltra depuis un certain temps et nous recherchions une collaboration qui améliorerait notre position sur nos marchés nationaux des Pays-Bas et de la Belgique. Cette collaboration crée également de nouvelles opportunités commerciales pour felyx au Benelux. Cooltra, avec sa vision forte et ses antécédents éprouvés, s'aligne parfaitement sur nos objectifs, ouvrant la voie à un avenir passionnant alors que nous continuons à nous développer et à innover », assure Daan Becker, PDG de felyx.

Fusion ou acquisition ?

L'annonce de la fusion intervient un an après que la société néerlandaise a vendu ses activités allemandes à la société berlinoise Emmy, filiale de GoTo Global.

Bien que le communiqué de presse l'ait décrit comme une fusion, il s'agit probablement d'un rachat étant donné les difficultés de felyx à gagner des parts de marché et les pertes subies, rapporte FD.nl

« Felyx fait partie de Cooltra. Il est important que cela garantisse la continuité de Felyx », déclare Maarten Strijers, directeur financier de Felyx, à fd.nl.

En 2021, la startup néerlandaise a subi une perte de 12 M€, suivie de 16 M€ en 2022. En 2023, l'entreprise a constaté une baisse de la demande de scooters partagés.

De plus, Felyx n'a pas réussi à obtenir un permis de la municipalité d'Amsterdam le mois dernier, dans le cadre du nouveau permis partiel de scooter de la ville d'Amsterdam.

Par conséquent, Check, GO Sharing et BAQME déploieront 1 200 vélos et cargos électriques.

Ces véhicules partagés seront stratégiquement répartis dans divers quartiers, notamment le Sud-Est, le Nouvel Ouest et le Nord, dans le but de fournir une accessibilité à tous les coins de la ville.

Au cours des deux dernières années, le paysage de la mobilité partagée a connu une croissance fulgurante, avec près de 5 000 voitures, vélos et scooters partagés désormais disponibles.