Deux mois seulement après avoir annoncé son tour de pré-amorçage de 5 M€, la société parisienne Pivot lève 20 M€

Pivot, basé à Paris, le développeur d'un logiciel d'approvisionnement qui aide les entreprises à garder leurs dépenses sous contrôle, a annoncé mercredi avoir obtenu 20 millions d'euros dans le cadre d'un tour de table de série A.

Le financement provient de ses bailleurs de fonds de longue date, notamment Visionaries, Emblem, Anamcara et Oliver Samwer (co-fondateur de Rocket Internet).

Le récent capital permettra à l'entreprise d'accélérer sa croissance et de déployer son outil innovant P2P dans plusieurs pays européens.

Cette annonce intervient quelques mois après la levée de 5 millions d'euros lors du cycle de financement de pré-amorçage en avril.

Pivot : Développer un logiciel d’approvisionnement grand public

Pivot a été fondée en 2003 par Marc-Antoine Lacroix ((ancien CTO et CPO de la néobanque Qonto), Romain Libeau (ancien CMO et COO de la fintech sociale Swile), et Estelle Giuly (ingénieur en automatisation des workflows, anciennement chez Wave.ai et Nuxéo).

L'entreprise propose une solution de gestion des achats qui automatise de nombreuses tâches, optimise la communication et transforme la collaboration au sein des équipes financières, juridiques, informatiques et de direction.

Pivot simplifie les achats grâce à des interfaces basées sur l'IA pour une adoption facile.

Selon l'entreprise, cette solution logicielle clé en main de contrôle des dépenses est conçue pour rationaliser le processus tout en répondant aux exigences de transparence et de sécurité des équipes financières et informatiques.

L'intégration native avec les ERP et les outils de l'entreprise permet une mise en œuvre en quelques jours seulement sans avoir besoin d'un intégrateur.

La solution de Pivot est interopérable avec diverses applications, notamment des outils de communication comme Slack, des ERP comme Netsuite, des solutions de SSO et de provisionnement comme Okta, ou encore Personio et BambooHR pour les données RH.

« Le marché des achats est encore dominé par des solutions complexes créées par les géants du secteur dans les années 90. Cependant, ces outils sont aux antipodes des attentes des utilisateurs d'aujourd'hui, qui recherchent des interfaces intuitives et des solutions prêtes à l'emploi. Notre ambition est de fournir aux entreprises un outil innovant qui leur permettra de tirer pleinement parti des achats comme puissant moteur de rentabilité. La confiance que nous accordent nos clients et investisseurs confirme que nous allons dans la bonne direction », déclare Romain Libeau, co-fondateur et PDG de Pivot.

Pourquoi réinvestir dans Pivot si rapidement ?

Selon Robert Lacher, associé fondateur de Visionaries, « Si nous avons choisi de réinvestir aussi rapidement dans Pivot, c'est parce que nous avons été impressionnés par la rapidité d'exécution de l'équipe, tant sur le plan commercial qu'en termes de développement de produits. »

« Nous sommes convaincus que cette dynamique est un atout majeur pour Pivot dans son ambition de remporter la bataille contre les géants de l'approvisionnement. Pivot offre une réponse unique à un problème auquel nous sommes confrontés dans chacune de nos sociétés LP – qu’il s’agisse d’une scale-up numérique ou d’un leader mondial du marché industriel – dans un contexte de réduction drastique des coûts. Nous avons hâte de poursuivre cette aventure à leurs côtés », ajoute-t-il.

Visionaries Club est un fonds de capital-risque européen de démarrage avec des bureaux à Londres et à Berlin, soutenu par les fondateurs du numérique et les entrepreneurs familiaux les plus prospères d'Europe.